Les Suppléments Alimentaires

Les Suppléments Alimentaires

·  Les suppléments alimentaires ne sont pas des médicaments. Ce sont essentiellement des substances nutritives concentrées. Ils permettent d’apporter à l’organisme ce qui lui manque pour répondre adéquatement à ses besoins nutritionnels.

·  Considérés sous cet angle, il est clair que les suppléments alimentaires peuvent être pris d’une façon continue.
La seule raison qui justifierait d’abandonner occasionnellement les suppléments alimentaires, serait de constater une diminution de nos besoins nutritionnels.
Mais comme ces derniers sont généralement constants et qu’ils augmentent au cours de notre existence la supplémentation doit être également maintenue

La dénaturation des aliments

·  Plus personne n’ignore aujourd’hui que les aliments modernes ont une valeur nutritive réduite. L’exemple des farines raffinées illustre bien cette réalité. Le raffinage de la farine de blé lui fait perdre :
86% de sa VITAMINE E ; 85% de son MAGNÉSIUM ; 60% de son CALCIUM.

·  Il s’agit là que de trois des nombreux nutriments que le raffinage de la farine de blé détruit. Le raffinage qui détériore de nombreux autres nutriments, n’est qu’un des aspects de la dénaturation des aliments. Devant cette réalité, la supplémentation apparaît comme une solution de rechange.
Définition d’un supplément alimentaire

·  Un supplément alimentaire est une forme d’aliment concentré qui vise à compenser le manque de valeur nutritive des aliments conventionnels. En effet, ces aliments sont raffinés, appauvris, dévitalisés et fortement chimifiés. Leur valeur nutritive est faible, sans compter qu’ils sont parfois plus ou moins toxiques.

·  Une telle alimentation ne peut pas apporter une nutrition qualitative. C’est pourquoi il faut recourir aux suppléments alimentaires pour fournir à l’organisme des substances nutritives capables de combler les carences et assurer le bon fonctionnement de l’organisme entier.

·  Les suppléments alimentaires ne remplacent pas le besoin d’une saine alimentation. Ils ne font que compléter l’alimentation actuelle.

L’utilité des suppléments

·  Les gens qui veulent tirer profit de certains nutriments parce que la recherche scientifique a montré leur utilité, n’ont pas d’autre choix que de recourir aux suppléments parce que l’alimentation courante ne suffit pas pour apporter les quantités de nutriments essentiels au maintien d’une bonne santé. Voici quelques exemples d’une telle situation.

1. La Vitamine E
Un apport quotidien d’au moins 100 U.I. de VITAMINE E diminue le risque des troubles cardio-vasculaires. Pour que les aliments nous apportent cette quantité de VITAMINE E, il faudrait consommer quatre tasses d’huile d’olive ou une livre d’amandes !

2. Le Bêta Carotène  Si une personne désire obtenir 25,000 U.I. de BÊTA CAROTÈNE (pour ne pas manquer de ce précieux antioxydant), il lui faudra consommer deux grosses carottes, ou encore  6 tasses de brocoli ou encore 30 pêches

3. La Vitamine C
Dans le cas de la VITAMINE C, un apport de 300mg par jour n’a rien d’exagéré à la lumière de ce que nous indique la recherche. Pour obtenir cette quantité de VITAMINE C il faudra consommer 5 oranges, ou 4 piments verts ou encore 12 tomates

4. L’Acide Folique
On sait que l’ACIDE FOLIQUE est précieux aux femmes enceintes. On sait aussi qu’il peut contrer l’homocystéine, une condition qui favorise l’athérosclérose. Pour obtenir 2 mg d’ACIDE FOLIQUE, il faudrait consommer 5 tasses d’arachides, ou 5 cuisses de poulet, ou encore 32 oeufs.

5. Le Zinc
Pour aller chercher 50mg de ZINC, un important oligo-élément, il faudrait consommer 50 tranches de pain de blé entier.
·  Ces quelques exemples montrent bien qu’il n’est pratiquement pas possible de tirer des aliments tout ce dont l’organisme a besoin. L’alimentation courante n’étant pas suffisante pour apporter les nutriments nécessaires à la santé, il est donc sage de recourir aux suppléments alimentaires pour obtenir la quantité optimale des nutriments essentiels au maintien d’une bonne santé.


La Santé ou la maladie?

Prévenir plutôt que guérir !

Les antioxydants? Qu’est-ce que c’est?

LES RADICAUX LIBRES

Qui n’a jamais entendu parler des « radicaux libres » et de leur influence sur notre santé? C’est un fait établi: les radicaux libres, ces molécules naturellement produites par nos cellules, celles du système immunitaire, par exemple), sont impliqués dans le développement de nombreuses maladies et déséquilibres nerveux.

Les maladies d’Alzheimer et de Parkinson, la sclérose en plaques, la sénilité, la dépression, l’insomnie et l’angoisse sont des affections qui résultent d’un excès de radicaux libres.

L’excès de radicaux libres fragilise les phospholipides des membranes de nos cellules nerveuses. Ce phénomène est associé à l’apparition de plusieurs problèmes nerveux, tels que ceux mentionnés précédemment.

En fait, le problème provient du fait que les radicaux libres doivent être rapidement stabilisés par un antioxydant une fois leur travail effectué. Le stress, le vieillissement, une mauvaise alimentation, la cigarette et l’excès d’alcool sont autant les éléments qui contribuent à augmenter la production des radicaux libres et donc le besoin en antioxydants.

Les radicaux libres sont également produits par la pollution, les agents de conservations, les métaux lourds, et les rayons U.V. Les travaux des Docteurs Zoltan R. Rona, Michel T. Murray, Joseph Pizzorno, Henri Laborit et de nombreux autres nous permettent de constater que les vitamines C et E, les extraits de pépins de raisins ou d’écorce de pin maritime sont des substances possédant un effet antioxydant. Celles-ci sont donc recommandées pour aider à stabiliser l’excès de radicaux libres susceptibles d’endommager nos cellules nerveuses.
(Source : Mario Chaput, naturopathe, revue Lumière, Avril 1999)

Voici les principales causes des radicaux libres: le stress, le vieillissement, mauvaise alimentation, cigarette, l’excès d’alcool, la pollution, les agents de conservations, les métaux lourds les rayons U.V.

LES ANTIOXYDANTS: Un « antirouille » pour le cerveau

Des études de l’Institut National du cancer sur le vieillissement, de l’Université Johns Hopkins et de l’Association américaine du cœur, ont trouvé comment certains antioxydants venant des fruits, des légumes et des herbes naturelles fonctionnent avec notre corps, au niveau du système cellulaire et tissulaire. Fruits, légumes et autres plantes, ont des centaines d’agents protecteurs qui protègent notre corps contre les « RADICAUX LIBRES » qui entrent dans les cellules et les tissus du corps pour les détruire.

LES VITAMINES:

Souvent, des personnes nous disent ne pas avoir besoin de prendre des vitamines parce qu’elles ont une bonne alimentation. Mais l’alimentation n’est pas tout, il y a aussi tout l’environnement dans lequel les aliments ont été produits, ainsi que la qualité de l’environnement même de la personne.

Voici un petit test pour savoir si vous avez besoin de vitamines:

Faut-il prendre des vitamines? Pour le savoir, répondez aux affirmations suivantes.
Le sol d’où provient ma nourriture est riche en matières organiques nutritives
Il n’y a aucune utilisation d’engrais chimiques
Il n’y a aucune utilisation de pesticides et d’herbicides
Ma nourriture est toujours fraîche et rarement cuite
L’air que je respire est sans pollution
L’eau que je bois est pure
Je n’ai jamais fait usage d’antibiotiques ou passé d’examen aux rayons X
Je ne prends aucune médication
Je prends beaucoup de repos et je ne brûle jamais la chandelle par les deux bouts
Je n’ai jamais à faire face à la pression (stress)
Je suis toujours joyeux(se)

   Si vous avez répondu «oui» à toutes ces affirmations, alors vous n’avez pas besoin de prendre des vitamines.
Est-ce votre cas?

8 MÉDECINS SUR 10 PRENNENT DES ANTIOXYDANTS POUR UNE MEILLEURE SANTÉ (Source : « 1992 MEDICAL TRIBUNE »)

Et vous… ?

Gilles Gauthier

Avertissement

Tout ce qui est écrit dans les pages de ce site ne peut remplacer les avis de vos médecins,

avocats,  comptables et autres professionnels.  Consultez-les au besoin. GG